jérémiade #16

Monsieur Z ne comprend pas.

Monsieur Z vit à Colmar. Monsieur Z a toujours voté à droite. Monsieur Z aime les trains miniatures. Monsieur Z n’aime pas les familles nombreuses. Le 14 avril 2016, Monsieur Z a regardé la télévision. Comme tous les jours. Il y avait une émission sur les policiers qui chassent les graffeurs et les tagueurs. Monsieur Z a noté ces mots. Il a aussi noté qu’ils ne figurent pas dans le Petit Robert qui est posé sur le haut de l’étagère du salon. Pourvu qu’il en reste ainsi. La chasse aux tagueurs semble être un travail difficile. Les jours après, Monsieur Z se surprenait à penser souvent à cette émission sur la chasse aux tagueurs. Ce n’était pas dans ses habitudes de penser aux émissions passées. Il y avait surtout une question qui le taraudait : Comment les tagueurs avaient ils réussi à taguer ce mur d’immeuble à 50 mètres de hauteur ? Il n’y avait aucun accès, aucun escalier de visible à l’écran. Monsieur Z était allé jusqu’à enfourcher sa mobylette, aller à la bibliothèque municipale et de consulter le site web de la chaine de télévision, pour retrouver l’émission et la regarder à nouveau. Cinq fois. Il ne comprenait toujours pas. Et puis, quand, à l’automne, il y pensait encore, il décida de monter à Strasbourg pour trouver des tagueurs. Il n’en trouva pas. En 2017, presque un an après la première diffusion de l’émission, Monsieur Z, à 66 ans, a pris une décision grave. Il descendit la grosse valise du grenier, pris 500 Euro d’espèces sur son compte à a la Banque Postale et monta à Paris. Et enfin, il en aperçu, des tagueurs, des vrais…

jérémiade #15

Ma devise: Toujours voir le pain à moitié grillé.
J’ai fauté. Ce matin j’ai parlé argent dans ma cuisine. Parler argent d’est vraiment la dernière chose qu’on devrait faire dans une cuisine. L’avant-dernière étant mourir, c’est dire. Mourir d’une diarrhée foudroyante dans une cuisine est moins obscène qu’y parler argent. Bref, ce matin j’ai dis des obscénités comme “dette”, “trois mille”, “euros”, “taux d’intérêt, “remboursement” dans ma cuisine. Personne m’y forçait, en plus. C’était dans ma tête au lever, et c’est sorti une fois que j’avais échauffé ma bouche avec du thé. Voilà comme il est mesquin  l’argent. Il nous sort du portefeuille la journée et nous rentre dans la tête la nuit. Surtout l’argent manquant.
L’argent qu’on n’a pas prend toujours plus de place que celui qu’on a. Mais assez de vulgarités. C’est qui m’a sauvé ce matin, c’est le grille pain. Je l’ai regardé et je me suis dit: Si j’étais un micro-humain, un petit bonhomme de 7 centimètres de haut et que je vivais dans un grille-pain, peut-être que je m’en sortirais mieux?
Dans un grille-pain il fait chaud, on a une belle lumière chaude, et il y resteront toujours des miettes. C’est décidé! Je change de vie et je vais aller vivre dans un grille-pain.
Demeure la question: Vaut-il mieux construire un grille-pain énorme ou rétrécir d’un mètre soixante-cinq?

jérémiade #14

homme_a_travers_les_ages
Au fil des années, l’angoisse monte, chez l’homme.
À 15 ans, je n’étais pas sur que mon sexe était fait comme il faut.
À 30 ans, j’étais angoissé par mes tablettes de chocolat fondantes.
À 45 ans, j’étais obsédé par la mollesse de mes molaires.
À 60 ans, la calvitie me hantait, et pas seulement les jours de pluie.
À 75 ans, mes angoisses sont montés d’un cran. Est-ce que dieu accepte les athées, au ciel?

jérémiade #13

Une variante de la jérémiade #1

Mon amie L. qui dit: “Si j’ai pas le… …je vais avoir les boules sévère.” Visiblement, cette expression a la vie dure. Pardon. La dent longue. Non, c’est pas ça. Vous voyez ce que je veux dure, non? Ce que je veux DIRE. Ah non, vous vous en battez les ovaires, vous vous en caillez les michous, bref… Quelle langue, la langue de Walter! Même quand elle est mal utilisée, elle est bell… pas mal quoi. Mais je dis Grèce. Ben quoi? C’est les vacances!

jérémiade #12

Un manuel d’utilisation pour la vie:

“Félicitations! Vous venez d’acquérir la vie. Un produit de l’univers. Votre produit peut déteindre c’est normal. Assurez vous d avoir acheté votre vie auprès d’un vendeur agréé. Maintenant avec l’option premium. La vie®*.

*Si vous êtes né pauvre nous ne pouvons garantir en aucun cas le résultat.”

jérémiade #11

Je vais écrire un livre de développement personnel:

“La vie à ma taille. Être acteur de son changement même en dehors des cabines d’essayage.”

jérémiade #10

“Il n’y a rien de mieux qu’une bonne inflation avant d’aller se coucher.” Freud et Marx doivent se réjouir dans leurs tombes.

jérémiade #7

Un grand Noir dans le métro. Il parle fort, s’adresse à tout le monde et à personne.

“Le Sheitan va venir. Nos pères étaient les premiers ambassadeurs d’Afrique. Tous ceux qui font les malin ça va leur tomber dessus. Je n’aime pas la facilité. Je n’aime pas l’injustice. Nous on allait pas voir les putes. On est pas des rappeurs nous.  Ils nous voient comme ça parler fort dans le métro et ils croient qu’on est fous. Il y a des femmes que je ne touche pas. nos femmes sont greffières au grand tribunal d’instance. Celui qui croit qu’on est fou il est encore plus bête et plus naïf que nous.

On a des couilles nous. Des grandes couilles. On est des négros. Des hommes d’Afrique. On a des couilles comme ça. Au pays on a dix femmes rien que pour nous…”